Durant le développement du fœtus, l’iris (la partie colorée à l’intérieure de l’œil) est recouvert d’une membrane vasculaire épaisse qui le nourrit durant sa formation. Juste après la naissance, cette membrane se désagrège pour laisser apparaître la pupille (l’ouverture au centre de l’iris). Dans certains cas, de fines formations linéaires persistent et elles sont alors nommées des persistances de membrane pupillaire. Il n’est pas rare d’observer ces formations sur des chiots ou chatons de 6-8 semaines, mais si celles-ci persistent plus longtemps, elles sont alors considérées comme un défaut et nommées persistance de membrane pupillaire.

Ces formations linéaires partent de la surface de l’iris et peuvent venir s’attacher au dos de la cornée ou sur le cristallin, causant alors des opacités cornéennes ou du cristallin (cataracte) qui peut alors affecter la vision de l’animal. Certaines races semblent prédisposer pour avoir ce type de lésion comme les Basenji et les Mastiffs, Collies…

Persistance de membrane pupillaire
Persistance de membrane pupillaire
Persistance de membrane pupillaire