Qu’est-ce qu’une atrophie progressive de la rétine?

L’atrophie progressive de la rétine est une maladie incurable de la rétine, mais non douloureuse, qui aboutit à la perte complète de la vision (cécité).

La lumière atteint la rétine qui couvre la partie postérieure de l’œil et l’image se forme sur la rétine, comme sur la pellicule d’un appareil photo. Les cellules sensibles (nerveuses) de la rétine qui s’appellent les cônes et les bâtonnets transforment  la lumière en un signal électrique qui voyage le long du nerf optique pour rejoindre le cerveau ou le message électrique est traduit en « sensation » qui  est la vision.

Au cours de l’atrophie progressive de la rétine, les cônes et les bâtonnets dégénèrent et meurent, ainsi, la lumière n’est plus transformée en signal électrique et la vision est donc affectée. Les bâtonnets qui sont les cellules de la rétine  responsables de la vision de nuit sont les premiers éléments à être affectés par cette maladie ; ainsi l’animal va commencer par buter dans les objets dans la pénombre ou le noir (perte de la vision de nuit). Les cônes, responsables de la vision en couleur et de la vision de jour dégénèrent plus lentement. Comme son nom l’indique, cette maladie est progressive; l’animal peut donc s’adapter et avoir un comportement normal au début de la maladie. Il est possible que la dégénérescence  des cônes et des bâtonnets prenne des mois ou des années avant d’être vraiment marquée. La perte de la vision  peut apparaître  vraiment soudainement alors que la maladie progressait lentement depuis déjà un certain temps.

Le diagnostic de l’atrophie progressive de la rétine se fait par un examen direct du fond de l’œil à l’aide d’un instrument appelé un ophtalmoscope et aussi par un électrorétinogramme (ERG).  L’ERG est un test électrique de l’activité de la rétine. L’atrophie progressive de la rétine est une maladie héréditaire de la rétine  dans de nombreuses races de chiens et de chats comme les Caniches nains, Schnauzers, Yorkshire Terriers, Cockers Anglais, Setters Irlandais, et Collies.  Il n’y a pas à l’heure actuelle de traitement et de guérison pour l’atrophie progressive de la rétine.

La plupart des chiens et chats peuvent s’adapter facilement à leur cécité si leur environnement n’est pas continuellement modifié. Le souci principal concerne la sécurité de l’animal atteint de cette maladie. Par exemple, nager représente un risque important car les animaux aveugles ne peuvent pas forcément retrouver leur chemin tout le temps, surtout quand ils tombent dans la piscine. Vous devez aider votre animal à éviter les obstacles, piétons, cyclistes et automobilistes qui comptent sur le fait que votre animal va bouger et libérer la voie. Vous allez apprendre très rapidement à être un « guide d’aveugle » pour votre animal qui va s’adapter très vite à cette nouvelle situation.

fond d'oeil, normal, chien, chat, rétine, atrophie, progressive, dégénérescence, vision, nuit, aveugle, cécité

Aspect normal de la rétine chez un chien
Œil visuel
Vaisseaux de la rétine normaux
Réflectivité normale du tapis (zone verte)

Atrophie rétine, Hyperréflectivité, chien, fond d'oeil, pupille dilatée, vision, nuit, aveugle, cécité

Atrophie de la rétine chez un chien rend l’œil non visuel
Vaisseaux moins nombreux et plus fins
Hyperréflectivité du tapis, tête du nerf optique pâle

ERG, électrorétinogramme, test fonction, retire, activité, vision, atrophie, aveugle, cécité, nuit

Aspect normal d’un ERG

ERG, électrorétinogramme, test fonction, retire, activité, vision, atrophie, aveugle, cécité, nuit

ERG  anormal: la courbe est presque plate

protection chien aveugle, atrophie, dégénérescence

Système de protection pour un chien aveugle