Les modifications oculaires associées au vieillissement:

Atrophie de l’iris et Sclérose nucléaire

Tout comme l’homme, l’animal de compagnie peut développer plusieurs changements oculaires liés à l’âge. Certains de ces changements sont physiologiques ou « normaux » et ne nécessitent pas de traitement alors que d’autres sont pathologiques ou « anormaux » et nécessitent des soins vétérinaires.

Cette fiche s’attarde uniquement à décrire ces changements « normaux » de l’œil des animaux de compagnie.

Atrophie de l’iris

L’iris est le cercle coloré de l’œil. En temps normal, il réagit à l’intensité lumineuse en ajustant la quantité de lumière qui parvient à la rétine, par contraction des muscles qu’il contient. Chez certains patients plus âgés, l’iris perd de sa régularité et/ou de son épaisseur car les muscles se fatiguent et s’amincissent. Cette condition se nomme atrophie de l’iris. Elle est bilatérale bien que pas toujours symétrique. Toutes les races de chien sont susceptibles de développer de l’atrophie de l’iris. Les caniches Toy et miniatures, les Schnauzer miniatures ainsi que les Chihuahua y sont particulièrement prédisposés. Il n’existe pas de traitement pour ralentir la progression de cette condition. Elle a peu d’impact sur la vision des patients à l’exception d’une occasionnelle hypersensibilité à la lumière chez des patients très atteints. Il existe des lunettes de soleil, les « Doggles », pour les animaux qui les toléreraient. www.doggles.com

Atrophie de l'iris

Trois cas d’atrophie de l’iris chez le chien : du plus modéré, au plus sévère.

Sclérose nucléaire

La sclérose nucléaire décrit une augmentation de la densité (sclérose) du noyau du cristallin qui prend alors un aspect bleuté ou nuageux au centre. Le cristallin est la lentille de l’œil. C’est cette structure interne de l’œil qui est affectée lors de cataracte qui correspond à une opacité blanche du cristallin. D’ailleurs, la sclérose nucléaire peut parfois être confondue avec certaines formes de cataractes. Contrairement à ce qui est noté lors de cataractes où il y a alors une perte partielle ou totale de la vision, la vision ne semble pas trop affectée par la sclérose nucléaire (qui correspond à la presbytie chez l’Homme). Ce changement apparait inévitablement avec le vieillissement de nos animaux de compagnie (dès l’âge de 6 ans) puisqu’il est la conséquence directe de la croissance du cristallin. Pour bien distinguer la sclérose nucléaire d’une cataracte, demandez l’aide de votre médecin vétérinaire.

sclérose nucléaire

D’autres changements de vieillesse peuvent également apparaitre et être sans conséquence. Pour s’assurer qu’ils sont bénins et non pas le reflet d’une maladie plus préoccupante, demandez l’avis de votre médecin vétérinaire.